Les étudiants décidés maintiennent l'initiative sur les bourses d'étude

image-Les étudiants décidés maintiennent l'initiative sur les bourses d'étude

Dimanche 14 décembre dernier, une Assemblée des Délégué-e-s extraordinaire de l’Union des Étudiant-e-s de Suisse (UNES) a statué sur le maintien de l’initiative sur les bourses d’études. Le contre-projet adopté deux jours plus tôt est qualifié de « coquille-vide » par plusieurs sections de l’UNES.

Après une longue « partie de ping-pong » entre les deux chambres, une version définitive du contre-projet indirect sur l’initiative sur les bourses d’études a été validée le 12 décembre dernier. L’UNES, instigatrice de l’initiative, s’indigne sur le fond du texte dans son communiqué de presse : « le contre-projet indirect adopté a été vidé de son contenu et ne résout pas les problèmes. ». L’UNES avait négocié durant plusieurs mois avec le parlement pour obtenir dans le contre-projet une harmonisation matérielle (soit un montant minimum pour une bourse pleine de 16'000 francs) et formelle. Malheureusement, la version finale du contre-projet ne mentionne qu’une harmonisation partielle des conditions d’admission, sans évoquer d’uniformisation matérielle.

En réponse à ce texte jugé insuffisant, l’UNES a organisé une Assemblée des Délégué-e-s extraordinaire pour statuer sur le maintien ou non de son initiative. Ainsi, près d’une cinquantaine de délégués des différentes sections de l’UNES, dont la Fédération des étudiants neuchâtelois (FEN), se sont réunis le 14 décembre dernier à Berne. Après un bref speech de chaque section, le verdict est sans équivoque : l’initiative sur les bourses d’études est maintenue. Le dernier mot reviendra à la population.

Dès lors, l’UNES et ses différentes sections se mobilisent pour la campagne sur les bourses d’études qui démarrera début 2015. Très impliquée, la FEN coordonnera notamment les actions dans les cantons de Neuchâtel, du Jura et du Jura bernois. La votation se déroulera en juin 2015. Le peuple devra alors trancher sur la question des bourses d’études en acceptant ou refusant l’initiative. Précisons qu’en cas de rejet de l’initiative, le contre-projet indirect rentrera automatiquement en vigueur. 

Suivez en temps réel toute l’actualité de la campagne sur twitter : #BoursesdEtudes pour le français et #Stipendieninitiative pour l’allemand.

author

À propos de Maria Sousa Martins

Étudiante

0 commentaire

Laisser un commentaire
Back to Top