La nature pour salle de classe

image-La nature pour salle de classe

Suivre l’école en pleine nature, voici une pratique originale. Pourtant son succès est grandissant. Aperçu. 

La forêt pour salle de classe, un nouveau modèle pédagogique pour les élèves d’enfantine et du primaire, qui commence à faire son apparition en suisse romande. Si le concept existe déjà depuis plus de 60 ans en Scandinavie, il a commencé par s’établir de l’autre côté du Röstigrabben avant de faire une timide apparition en suisse romande, notamment dans le canton de Fribourg en priorité, sous la forme d’une phase test. Certaines écoles, comme le collège de la Maladière à Neuchâtel tentent l’expérience quelques jours par année. 

 

Ce nouvel environnement d’apprentissage possède de nombreux avantages. Outre le développement de la motricité, il permet aux enfants d’utiliser et de développer leurs cinq sens ; l’ouïe (les chants des oiseaux, le vent qui fait bouger les branches, les gouttes…), la vue (les animaux, les feuilles…), l’odorat (le parfum des fleurs, l’odeur de la sève…), le goût (la saveur des fruits des bois…); le toucher (les feuilles, les arbres…). Mais l’école en forêt permet aussi d’apprendre à vivre avec la forêt et à respecter son environnement. Elle permet de vivre connecté avec la nature et de leur offrir une prise de conscience environnementale importante. Même si peu d’études ont encore été réalisées, cette expérience semble bénéfique. Les enfants, eux, adorent. Il n’y a pas de retenue à avoir, ils peuvent se défouler, crier, courir, jouer. Les règles et la discipline ne sont pas pour autant oubliées. L’école en forêt n’est pas une place de jeu géante et une grande attention des professeurs est nécessaire. 

 

Selon la fondation Silviva (le centre de compétences suisse pour l'apprentissage dans la nature, né en 2008 de l’association du même nom), « la forêt est un milieu qui favorise la découverte et la compréhension des interactions entre l’homme et la nature. Elle offre de nombreux exemples utiles pour une éducation au développement durable ». Ainsi, la fondation dispense à ce jour une formation continue d’ « Éducation à l'environnement par la nature » de même qu’une formation complète CAS (Certificate of Advanced studies) donné en collaboration avec l’HEPIA (Haute-Ecole du paysage, d’ingénierie et d’architecture) à Genève. 

 

Si les écoles qui permettent une telle expérience sont encore rares, « Le Repaire » propose aux enfants dès l’âge de 3 ans, des « Canapés Forestiers » à Neuchâtel. Ils se retrouvent en forêt une matinée ou une après-midi par semaine lorsqu’ils n’ont pas l’école. C’est cette même association qui a un contrat avec le collège de la Maladière et qui se charge d’emmener les élèves en forêt plusieurs fois par année. « C’est un éveil à la nature, explique Carine Verdier, présidente de l’association Le Repaire et animatrice pour les enfants. Il s’agit de suivre le programme romand tout en l’appliquant dans la forêt. Quant aux conditions météorologiques, elles ne sont jamais un problème. « Nous n’avons jamais dû annuler ! Les enfants sont ravis de courir sous la pluie ou de se rouler dans la neige », s’exclame la présidente. L’école devient ainsi bien plus amusante ! 

 

author

À propos de Sandra Hildebrandt

Rédac. chef de l'article.ch, jetez un oeil!

0 commentaire

Laisser un commentaire
Back to Top